Actualité

Une expansion internationale fulgurante grâce à la spécialisation

Interview de Nino Tomovski, PDG d'Infradata Group

La sécurisation adéquate des utilisateurs et environnements IT est une problématique de plus en plus complexe. Les vols d'identité, les attaques DDoS et le piratage étant des activités très lucratives, les pirates utilisent de nouvelles techniques pour passer plus facilement inaperçus et contourner les solutions de sécurité traditionnelles. « La responsabilité de la sécurité revenait autrefois au gestionnaire réseau », explique Nino Tomovski, PDG d'Infradata Group. « Mais ce n'est plus le cas ; c'est désormais une responsabilité partagée, et chaque informaticien est confronté à cette problématique au quotidien ».

Selon Nino Tomovski, bon nombre d'organisations, entreprises et gouvernements ne se rendent pas compte de l'urgence de la situation et combien la question de la cybersécurité est critique. « Beaucoup de gens pensent : ça n'est pas si grave, cela va passer. Mais ils ont tort. » Le PDG pense que les sociétés doivent apprendre à systématiquement intégrer la sécurité comme un aspect essentiel à tout projet et à toute activité, et lui consacrer le budget conséquent. Cette responsabilité revient à leur direction et à leur service IT. C'est pourquoi Infradata a délibérément choisi de se spécialiser à l'échelle mondiale dans la cybersécurité, le cloud et le réseau. « Beaucoup de nos clients opèrent à l'échelle internationale. Pour répondre à la demande croissante, nous nous concentrons sur l'ensemble du marché européen », explique Tomovski en évoquant le siège d'Infradata à Leyde.

Infradata a été fondée en 2004 par Leon de Keijzer et est aujourd'hui établie comme prestataire international de services et de solution de cybersécurité, de cloud et de réseau. Lorsque le fondateur a rejoint le Conseil d'administration, en 2019, Tomovski était responsable de la gestion quotidienne. Il a grandi en Macédoine du Nord et a obtenu son diplôme en ingénierie ICT à l'université de Boston aux États-Unis. « J'ai travaillé pour toutes sortes de sociétés. Je travaille aux Pays-Bas depuis 2000 et j'ai rejoint Infradata en 2010. J'ai occupé presque tous les postes au sein de la société depuis. »

La cybersécurité sur mesure

En 2018, Infradata a dû recruter plus de 80 collaborateurs dans sept pays différents pour pouvoir mener l'intégralité des projets de cybersécurité pour lesquels des sociétés, organisations et gouvernements l'ont mandatée. « Nous avons connu une très forte croissance au cours des trois dernières années, en particulier sur différents marchés externes aux Pays-Bas », souligne Tomovski. « Nos clients sont pour la plupart actifs dans l'industrie, les finances et le secteur public, mais nous offrons également nos services à bon nombre d’universités et de centres de recherche. » Depuis 2016, la société se concentre sur la cybersécurité. La sécurité dans le cloud représente une part importante de nos activités, car de plus en plus de gouvernements, de sociétés et d'organisations sont connectés au cloud. « Avec l'aide de nos experts, nous développons pour chaque client une solution personnalisée. Et ce, parce que chaque client a différents besoins et est exposé à différents risques.

Il n'existe pas de solution universelle, car les infrastructures de données des organisations sont toutes uniques. Nous appliquons le principe DBOM (Design Build Operate and Maintain - Concevoir, Construire, Opérer et Entretenir) afin d'offrir à nos clients une solution complète. Nos partenaires stratégiques internationaux, notamment F5 Networks, Fortinet, Juniper Networks, McAfee et Palo Alto Networks, jouent ici un rôle crucial. »

Première aventure internationale

Cinq ans après sa fondation, les activités d'Infradata ont pris pour la première fois une ampleur internationale avec l'ouverture d'un bureau à Bruxelles en 2009. Preuve d'une véritable croissance organique, un des principaux opérateurs en télécommunication belge, Mobistar (aujourd'hui Orange), est devenu client de ces bureaux en 2010. En 2012, Infradata a également gagné la confiance de Telenet, un autre acteur majeur du secteur de la télécommunication en Belgique. Mais comme pour tous les débuts, il y a eu des années avec, et des années sans, explique Tomovski lorsqu'il se remémore cette époque : « Avec le recul, notre première aventure internationale a été particulièrement importante, car elle nous a appris qu'il était primordial de travailler avec une équipe locale solide. Elle doit être composée de professionnels expérimentés qui connaissent le terrain et la manière dont on fait des affaires dans le pays.»

« La responsabilité de la sécurité revenait autrefois au gestionnaire réseau. Mais ce n'est plus le cas ; c'est désormais une responsabilité partagée, et chaque informaticien est confronté à cette problématique au quotidien. » - Nino Tomovski, PDG d'Infradata Group

Rassembler les connaissances et technologies

La société s'est à un moment donné retrouvée face à un dilemme : élargir sa gamme de produits ou s'établir comme un expert du marché à l'échelle internationale. Elle a opté pour la deuxième option. Un an après l'ouverture des bureaux belges, Infradata a attiré ses premiers clients en Allemagne. « Nous servions au départ ces clients depuis notre siège aux Pays-Bas, mais nous avons continué de croître, et nous avons fini par y ouvrir également un bureau », raconte Tomovski.

En 2014, la ville de Dortmund a été choisie pour ce siège allemand, qui compte aujourd'hui 25 employés. La succursale polonaise, fondée en 2012, connaissait également dans le même temps une forte croissance. « En 2014, les trois sociétés majeures de télécommunication de Pologne sont venues rejoindre notre portefeuille de clients : Infradata a ensuite connu une croissance sans précédent. De plus en plus de clients de secteur des télécommunications ont suivi, notamment des acteurs renommés comme KPN, Liberty Global et Vodafone. En 2015, Infradata a fait l'acquisition de la société Quonubes basée au Royaume-Uni. « En tant qu'expert indépendant de l'automatisation et du réseau, cette société était un choix naturel pour nous. Grâce à la combinaison de nos connaissances et de nos technologies, nous avons été en mesure d'accélérer le développement d'une plate-forme réseau innovante. Cela nous a également permis de proposer à nos clients basés au Royaume-Uni des services de gestion et de sécurisation d'environnements réseau avancés en intégrant le marché local », explique Tomovski.

Une révolution française

En 2015, Infradata a fait l'acquisition de la société parisienne Nomios, spécialisée dans la cybersécurité. « Nomios est un acteur très influent, notamment dans les secteurs des télécommunications, des finances et de la défense. L'autorisation du gouvernement français a été requise pour cette acquisition, étant donné que Nomios assure la sécurité d'infrastructures et de données IT critiques pour le gouvernement et la défense nationale », ajoute Tomovski. Pour renforcer son positionnement en France, Infradata a également énormément investi dans des agences locales. « En plus des bureaux principaux à Paris, nous possédons désormais sept agences en France. Au total, nous employons 130 collaborateurs qui travaillent pour plus de 600 clients, notamment les principales autorités locales. En tirant parti de nos expertises respectives, nous sommes en mesure de proposer un service optimisé à travers toute l'Europe. »

« Avant tout, cela nous a appris qu'il était primordial de travailler avec une équipe locale solide. » - Nino Tomovski, PDG d'Infradata Group

Une identité commune

L'ouverture de nouveaux bureaux et l'acquisition d'autres sociétés ont apporté avec elles de nouveaux défis. « Le plus grand challenge est de travailler avec des personnes de cultures différentes et de parvenir à former une équipe soudée », explique Tomovski. « Pour y parvenir, vous devez développer une identité commune sous laquelle vous pouvez vous présenter au reste du monde. » Mais ces défis ne viennent pas sans de nombreux avantages. Chaque pays possède ses propres connaissances et sa propre expérience. Lorsque différentes équipes internationales mènent des projets en étroite collaboration, elles apprennent les unes des autres et se renforcent mutuellement. L'avantage est qu'il est assez simple de s'organiser d'un point de vue logistique au sein de l'UE, ce qui n'est pas forcément le cas en dehors de l'Union. L'Argentine, le Brésil et l'Inde, par exemple, sont des pays où il est difficile de se lancer dans la prestation de services de cybersécurité en raison des procédures complexes que l'exportation et l'importation y impliquent.

Un futur sécurisé et connecté

Le développement récent d'Infradata en Pologne témoigne du succès de notre expansion internationale et de la coopération solide entre nos bureaux. En mai 2019, alors qu'elle était en concurrence avec cinq autres candidats, Infradata a remporté l'appel d'offres pour le développement du système de sécurité complet du Réseau de l'éducation nationale polonaise. Ce projet a été mené avec succès et a permis de fournir un accès Internet sécurisé, rapide et gratuit à plus de 25 000 établissements scolaires dans le pays. Ainsi, selon Tomovski : « Cela témoigne de notre expérience et de notre expertise unique dans la mise en œuvre de réseaux complexes et de projets de sécurité de cette ampleur. Nous avons notamment été choisis en raison des recommandations des fournisseurs et des technologies de sécurité innovantes et éprouvées que nous offrons. »

Infradata est le partenaire auquel de grandes organisations et marques renommées, telles que eBay, KPN et Coolblue, font confiance pour leur infrastructure IT. Lorsque nous avons demandé à Tomovski la prochaine étape de sa stratégie d'expansion, il nous a répondu : « Nous nous concentrons vraiment sur l'Europe. D'un point de vue stratégique, notre objectif premier est de conquérir une large part des marchés de l'Allemagne et du Royaume-Uni. Nous nous intéressons également beaucoup aux pays scandinaves et à la Suisse, car nous y offrons déjà régulièrement nos services à quelques clients. Infradata souhaite parvenir à une croissance organique, notamment au travers d'acquisitions. Le comité consultatif en capital-investissement IK Investment Partners, qui a acquis la majorité des actions du groupe en novembre 2018, joue également un rôle important dans cette nouvelle poussée de croissance d'Infradata en Europe.

Source de la publication : Globe Magazine par evofenedex, novembre 2019

26 novembre 2019

Partagez cette page :

Ce site utilise des cookies. En continuant à parcourir le site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.