Expert Blog

Quelle est votre stratégie de migration vers le cloud ?

Exploration des différentes stratégies de migration vers le cloud

Chaque jour, des organisations des quatre coins du monde adoptent des services cloud et se rendent compte de leur valeur ajoutée comparativement aux infrastructures de centre de données traditionnelles. Leurs avantages sont nombreux et incluent l'évolutivité, l'agilité, les performances, la sécurité, la confidentialité ainsi que leur caractère économique.

Mais si ces atouts sont variés, il ne faut pas oublier que pour pouvoir tirer pleinement bénéfice des services cloud, votre organisation doit soigneusement planifier son parcours de migration, afin qu'il s'aligne avec sa stratégie commerciale générale et évite les pièges les plus communs.

Pourquoi passer au cloud ?

De prime abord, la migration vers le coud peut sembler être une décision d'ordre technique, mais elle est bien plus commerciale qu'on ne le pense. La question que l'on doit réellement se poser est donc la suivante : quels sont les besoins commerciaux de votre organisation pouvant justifier son passage au cloud ?

Avantages d'une migration vers le cloud

Les avantages sont nombreux, mais il existe en règle général un aspect bien particulier qui suscite l'intérêt pour le cloud :

Réduction des dépenses liées aux opérations. Avec des coûts de maintenance réduits, vous pouvez parvenir à des économies qui oscillent entre 20 % et 30 % du coût d'exploitation total (TCO) d'une structure équivalente dans un centre de données traditionnel.

Efficacité opérationnelle. L'évolutivité et l'agilité sont des avantages clés de l'adoption de services cloud. Une plus grande facilité de gestion et des processus efficaces contribuent à la réduction de votre TCO global.

Mise à l'échelle économique. Le dimensionnement de vos Machines Virtuelles (VM) en fonction des pics d'utilisation des ressources attendus se traduit souvent par une utilisation des ressources inférieures à 20 %. Le cloud permet de révolutionner ce modèle en adoptant un modèle « de paiement au fur et à mesure » basé sur la consommation.

Aussi, bien sûr, le renouvellement de votre centre de données, l'acquisition de licences ou la location de matériel, ou encore la modernisation de vos plateformes et processus de développement d'application sont autant de bonnes raisons d'envisager de vous séparer de votre infrastructure existante et d'élaborer un plan de migration vers le cloud.

Gardez à l'esprit que la migration vers le cloud vous place dans une meilleure position pour développer vos activités. Avec plus d'agilité et des coûts réduits, vous aurez le temps et le budget pour investir dans des projets stratégiques essentiels.

5 stratégies de migration vers le cloud

Il existe cinq principales stratégies lorsqu'il s'agit de migrer vos services sur le cloud. Pour faire simple, vous devez prendre en considération vos besoins, les compétences de votre équipe et vos priorités actuelles pour déterminer la stratégie qui vous correspond.

1. Stratégie du « lever-déplacer » (Lift-and-shift)

Il s'agit de la stratégie la plus simple et la plus rapide pour migrer vos serveurs physiques et VM sur le cloud, sans modifier leur fonctionnement ou leur configuration.

Ensuite, vous pouvez effectuer le déplacement de votre environnement de serveur vers une IaaS (Infrastructure-as-a-Service), afin d'optimiser votre utilisation des ressources, accroître la sécurité et réduire vos coûts. Vous serez toujours responsable des données, applications et SE de vos charges de travail de serveurs, mais les aspects matériels et de virtualisation relèveront de la seule responsabilité du fournisseur de service cloud, ce qui est un avantage immédiat indéniable.

2. Reprogrammation

En effectuant une reprogrammation, vous bénéficiez toujours des avantages du matériel et de la virtualisation gérés, mais vous utilisez en prime des SE et services cloud gérés par des prestataires, ce qui réduira vos coûts d'exploitation.

Pour parvenir à cela, vous devez procéder à des modifications mineures de configuration ou de code d'application à votre infrastructure, étant donné l'approche adoptée. Cette approche tombe sous la catégorie PaaS (Platform-as-a-Service).

3. Reconception

Cette approche consiste à reconcevoir l'architecture des applications que vous souhaitez migrer vers le cloud. Ce faisant, vous modifiez et/ou étendez la base de code existante pour l'optimiser à des fins d'évolutivité.
Certains prestataires cloud proposent de tels services directement dans des applications prêtes pour le cloud, fiables et évolutives.

Malheureusement, cette approche est plus chronophage que les précédentes, mais elle permet de parvenir à une plus grande évolutivité et de meilleures performances sur le long terme.

4. Réadoption

Les services des prestataires cloud incluent des offres PaaS natives, qui vous permettent d'orienter une VM spécifique pour des objectifs précis avec les dépendances, logiciels et configurations associés déjà préparés. Il vous revient donc de configurer et de gérer la couche application. Avec cette approche, vous démantelez la structure de votre application existante et la reconstruisez dans le cloud.

5. Remplacement

Il s'agit de l'approche de migration de cloud la plus drastique. Elle consiste à abandonner une application existante et à la remplacer avec un Software-as-a-Service.

Toutes les couches qui reposent sous les droits des utilisateurs et des données sont gérées par le prestataire de service et localisées dans le cloud. La disponibilité, l'évolutivité et la sécurité sont la responsabilité du prestataire, ce qui vous permet un rythme d'innovation soutenu. Les applications SaaS sont souvent ouvertes à des intégrations d'API et vous permettent de créer un écosystème dans lequel importer/exporter des données et partager des métadonnées.

Élaborer un plan de migration vers le cloud

Organiser la migration des services de votre organisation vers le cloud demande une préparation minutieuse et une phase d'évaluation. Pour obtenir des résultats optimaux, il convient à cette stade de prendre à la fois en compte les bonnes pratiques de votre prestataire de cloud public et l'expérience de partenaire dans la livraison et la gestion d'une fondation cloud prenant en charge l'ensemble des processus commerciaux.

En général, vous devez dans un premier temps déterminer quelles applications sont exécutées sur site. Ceci est crucial pour définir un planning ainsi que les priorités. Bon nombre de vos applications et serveurs auront plusieurs dépendances, notamment des sources de données externes et d'autres logiciels, il est donc important de les diviser et de les migrer en groupes afin d'assurer la continuité de vos activités.

Une fois la phase de découverte et de catégorisation terminée, vous devez comprendre les nouvelles exigences des applications que vous êtes sur le point de migrer vers le cloud. Par exemple, une VM qui est habituellement exécutée à 20 % de ses capacités aura besoin de moins de ressources dans le cloud en raison de la flexibilité offerte par la mise à l'échelle sans effort.

Enfin, vous devez faire le point sur les informations rassemblées et procéder à une prévision des coûts des ressources requises dans le cloud. Prenez en compte le modèle de tarification en fonction de la consommation du cloud.

Infradata, votre partenaire de migration vers le cloud

Bien qu'il existe des outils que vous pouvez utiliser pour évaluer votre position, nous vous recommandons de consulter un spécialiste qui pourra vous guider à travers les différentes phases de votre parcours de migration. Du lift-and-shift à l'adoption SaaS, il existe plusieurs pièges à contourner si vous ne souhaitez pas risquer l'interruption ou la perturbation de vos activités.

Vous devez également prendre en compte que la transition vers un modèle de responsabilité partagé, dans lequel le prestataire cloud est responsable de la sécurité « du cloud » et vous-même, en tant que client, êtes responsable de la sécurité « dans le cloud », ne vous exempt pas de devoir assurer la sécurité de votre trafic, de vos données, de vos accès et de vos services. Vous devez toujours mettre en place des stratégies de segmentation, de visibilité, de protection et de gestion des accès.

La migration vers le cloud est une étape incontournable pour toute organisation. C'est une opportunité considérable d'optimiser vos processus, services, technologies, mais aussi de réduire vos coûts. Pour toutes ces raisons, il est vital d'adopter la bonne approche dès le début en requérant l'aide d'un partenaire expérimenté et informé tel qu'Infradata.

Francesco di Stefano - 10 décembre 2019

Partagez cette page :

Ce site utilise des cookies. En continuant à parcourir le site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.